ACCUEIL - EXPOSITION - Des arts du livre - Les reliures

Exposition

ACCUEIL - EXPOSITIONS - Des arts du livre - Les reliures

Reliure en veau fauve réalisée pour Jean Grolier (1479-1565).

Reliure en veau fauve.
Cette reliure a été réalisée pour le célèbre bibliophile Jean Grolier (1479-1565).

UN ART DE LA RELIURE LORRAINE ?

Avouons-le tout net : parler d’un art de la "reliure Renaissance" en Lorraine relèverait d’un abus de langage. En la matière, notre région ne présente pas de spécificité remarquable et aucun atelier n'est connu, à tout le moins dans la période qui nous intéresse.

Une collection représentative

La présentation d'un bel échantillon de reliures dites "Renaissance" conservées dans les collections de la BmN, collections lorraines par définition, ne serait-ce que par la provenance des pièces, offrira cependant un éventail assez représentatif des principaux styles et des matériaux de couvrure alors employés.

En effet, nombre de ces reliures sont parvenues jusqu'à nous grâce aux saisies révolutionnaires opérées en 1792 dans les couvents et maisons religieuses et chez les nobles émigrés. En Lorraine, les biens de 36 établissements et ceux de 112 particuliers nobles furent ainsi "placés sous la main de la nation".

Plus de deux cent vingt années nous séparent des premiers dépôts confiés par l'État à la Bibliothèque publique de Nancy : on peut donc s'appuyer sur ce long héritage pour affirmer le caractère lorrain des collections conservées dans ses murs, d'autant que certains ouvrages pouvaient figurer dans les rayonnages desdits établissements religieux depuis de nombreuses décennies, ou se transmettre chez les particuliers de génération en génération.

La totalité des incunables conservés par la BmN provient des saisies révolutionnaires, soit un peu plus de cent cinquante sept volumes. Nombre d'entre eux ont conservé leur reliure originale.

En dehors des livres imprimés et des manuscrits saisis à la Révolution, achats, dons et legs sont venus enrichir les collections au fil du temps. Originel ou acquis, le caractère lorrain des documents ainsi intégrés est donc admis.

Consulter la collection des reliures xvie siècle de la BMN.