ACCUEIL - EXPOSITION - Des hommes - Jean Pèlerin

Exposition

ACCUEIL - EXPOSITIONS - Des hommes - Jean Pèlerin

De Artificiali perspectiva. Viator

Page de titre de la première édition du De perspectiva artificiali, Toul : 1505.
12 cercles concentriques présentent en perspective les sections d'un cône tronqué.

Jean Pèlerin dit Viator (vers 1435-1524)

Le célèbre chanoine de Saint-Dié est l’auteur de plusieurs œuvres mais il doit son titre de gloire à l’un des tous premiers traités de perspective imprimés.

Diplomate, architecte, et philosophe, Jean Pèlerin a accompli des missions pour la cour de France avant de se mettre au service du duc de Lorraine où il prend une digne place dans le Gymnase Vosgien aux côtés de Geiler Kaysersberg et de Waldseemuller. Ses voyages et le patronyme qu’il porte l’ont fait surnommer Viator, c’est-à-dire "voyageur".

Le premier traité de perspective

Son traité, De artificiali perspectiva, est l’un des premiers livres imprimés en Lorraine, le premier à Toul. C’est à l’imprimeur Pierre Jacobi qu’en revient l’honneur en 1505 pour la première édition, en 1509 pour la deuxième et en 1521 pour la troisième.

L’ouvrage compte 37 planches gravées sur bois, d’une étonnante modernité. L’environnement personnel du chanoine y est représenté : la chambre, la cour et la serre. Il s’agit d’un exposé simple assorti d’illustrations très soignées pour tous ceux qui s’intéressent à la représentation de la perspective. Ce traité, plagié et réutilisé par la suite, y compris par de grands savants et architectes italiens, offre notamment pour la première fois une synthèse sur le procédé des "points de distance" et les vues de biais. Il s’agit d’une œuvre à tous points de vue primordiale pour l’histoire de la peinture et du dessin.